AFN Urges BC Government to Fulfill Promise of Reconciliation as Federal Government Decides Not to Oppose Site C Dam Injunction

by pmnationtalk on May 16, 2018136 Views

May 15, 2018

AFN Urges BC Government to Fulfill Promise of Reconciliation as Federal Government Decides Not to Oppose Site C Dam Injunction

(Ottawa, ON) – Assembly of First Nations (AFN) National Chief Perry Bellegarde today acknowledged the Government of Canada’s decision not to intervene in a legal action by First Nations to halt construction of the Site C Dam in B.C. National Chief Bellegarde called on the B.C. Government to do the same and work with First Nations to find a solution that respects inherent rights, title and Treaty rights in keeping with Canadian and international law.

“The Government of Canada’s move comes at a time when the country is focused on reconciliation, and First Nations across the country are focused on ensuring their rights to their traditional territories are upheld,” said AFN National Chief Perry Bellegarde.  “The B.C. government needs to show its support for reconciliation and First Nations rights. West Moberly First Nations, Prophet River First Nation and Treaty 8 First Nations have requested B.C. Premier John Horgan work directly with them to find a solution. The time for that is now.”

In January, West Moberly First Nations and Prophet River First Nation filed a civil court case against the provincial government, B.C. Hydro and the federal government on the basis that the Site C dam violated their rights. West Moberly requested an injunction by the court to halt construction pending the outcome of the rights case. It was reported that the federal government served notice to the B.C. Supreme Court that it will not oppose the injunction.  The Government of Canada approved plans for the Site C Dam in 2014.

The AFN Chiefs-in-Assembly have a longstanding position opposing the proposed $10.7 billion hydroelectric project that would flood thousands of acres of traditional territories and prevent First Nations from exercising their rights. For years, Treaty 8 First Nations have taken legal action to overturn approvals of the dam. National Chief Bellegarde toured the site in 2016 and wrote to Prime Minister Justin Trudeau to oppose the project. He has also raised the issue with various United Nations human rights bodies.

“First Nations have rights and responsibilities to protect, maintain and sustain our territories,” said National Chief Bellegarde. “The B.C. government pledged to work toward reconciliation. This is an important opportunity to give life to that promise.”

There are a number of AFN resolutions calling for action to stop Site C, including AFN resolution 03/2010, resolution 41/2015 and resolution 71/2015. AFN resolutions are available at: afn.ca/en/resolutions

The AFN is the national organization representing First Nations citizens in Canada.  Follow AFN on Twitter @AFN_Updates.

―30―

For more information, please contact:

Jamie Monastyrski
Press Secretary – National Chief’s Office
613-241-6789 ext. 116
343-540-6179 mobile
jamiem@afn.ca

Jenna Young Castro
Communications Officer
613-241-6789, ext 201
613-314-8157 mobile
jyoung@afn.ca

Monica Poirier
Bilingual Communications Officer
613-241-6789 ext. 282
613-292-0857 mobile
poirierm@afn.ca


15 mai 2018

L’APN exhorte le gouvernement de la Colombie-Britannique à tenir sa promesse de réconciliation alors que le gouvernement fédéral décide de ne pas s’opposer à l’injonction liée au barrage du site C

(Ottawa, Ontario) – Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, a salué aujourd’hui la décision du gouvernement du Canada de ne pas intervenir à l’égard d’une action en justice intentée par les Premières Nations et visant l’arrêt de la construction du barrage du site C en Colombie-Britannique. Le Chef national Bellegarde a demandé au gouvernement de la Colombie-Britannique d’en faire autant et de collaborer avec les Premières Nations pour trouver une solution qui respecte les droits inhérents, les titres et les droits issus des traités, conformément aux lois canadiennes et internationales.

« La décision du gouvernement canadien arrive alors même que le pays se concentre sur la réconciliation et que la priorité des Premières Nations partout au pays consiste à veiller à ce que leurs droits relatifs à leurs territoires traditionnels soient maintenus, a déclaré le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde. Le gouvernement de la Colombie-Britannique doit manifester son soutien à l’égard de la réconciliation et des droits des Premières Nations. Les Premières Nations de West Moberly, la Première Nation de Prophet River et les Premières Nations du Traité 8 ont demandé au premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, de collaborer directement avec elles en vue de trouver une solution. Le moment est venu d’aller de l’avant. »

En janvier, les Premières Nations de West Moberly et la Première Nation de Prophet River ont intenté une poursuite au civil contre le gouvernement provincial, BC Hydro et le gouvernement fédéral, alléguant que le barrage du site C violait leurs droits. West Moberly a demandé une injonction du tribunal visant l’arrêt de la construction en attendant le résultat de la cause relative aux droits. Il semblerait que le gouvernement fédéral ait avisé la Cour suprême de la Colombie-Britannique qu’il ne s’opposera pas à cette injonction. Le gouvernement a approuvé le projet du barrage du site C en 2014.

L’Assemblée générale des chefs de l’APN s’oppose depuis longtemps au projet hydroélectrique proposé de 10,7 milliards de dollars qui inonderait des milliers d’acres de territoires traditionnels et qui empêcherait les Premières Nations d’exercer leurs droits. Pendant des années, les Premières Nations du Traité 8 ont intenté des actions en justice pour renverser les approbations liées au barrage. Le Chef national Bellegarde a visité le site en 2016 et il a écrit au premier ministre, Justin Trudeau, pour lui signifier son opposition à ce projet. Il a également soulevé la question auprès de divers organismes de protection des droits de la personne des Nations Unies.

« Les Premières Nations ont des droits et des responsabilités à l’égard de la protection, de la préservation et de la conservation de leurs territoires, a indiqué le Chef national Bellegarde. Le gouvernement de la Colombie-Britannique s’est engagé envers la réconciliation. Il s’agit là d’une importante occasion de tenir cette promesse. »

Il existe un certain nombre de résolutions de l’APN revendiquant l’arrêt de la construction du barrage du site C, notamment la résolution 03/2010, la résolution 41/2015 et la résolution 71/2015 de l’APN. Les résolutions de l’APN sont accessibles à l’adresse : http://www.afn.ca/fr/resolutions/

L’APN est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

―30―

Renseignements :

Jamie Monastyrski
Attaché de presse – Bureau du Chef national
613 241-6789, poste 116
343 540-6179 (cellulaire)
jamiem@afn.ca

Jenna Young Castro
Agente de communications
613 241-6789, poste 201
613 314-8157 (cellulaire)
jyoung@afn.ca

Monica Poirier
Agente de communications bilingue
613 241-6789, poste 282
613 292-0857 (cellulaire)
poirierm@afn.ca

Send To Friend Email Print Story

Comments are closed.

NationTalk Partners & Sponsors Learn More