Assembly of First Nations National Chief Perry Bellegarde says First Nations Must be Fully Involved in the Canadian Council of Ministers of the Environment

by pmnationtalk on November 6, 2017119 Views

Assembly of First Nations National Chief Perry Bellegarde says First Nations Must be Fully Involved in the Canadian Council of Ministers of the Environment

November 3, 2017

(Vancouver, BC) – Assembly of First Nations (AFN) National Chief Perry Bellegarde, along with a delegation including Manitoba Regional Chief Kevin Hart and Grand Chief Edward John of First Nations Summit, told the Canadian Council of Ministers of the Environment (CCME) at their meeting today that First Nations must play a crucial role in identifying and implementing solutions to the environmental and climate change challenges that all First Nations are impacted by.

“First Nations need to be full and effective members of the CCME and contribute to the development of strategies and plans that relate to the environment and climate change,” said National Chief Bellegarde. “Reconciliation has to include respect for our Elder’s traditional knowledge and our understanding of the lands and waters, the animals and plant life. We have a central role to play in lawmaking in this area, and we have responsibilities to safeguard our traditional territories and our people. We hold valuable knowledge that can help everyone in maintaining a healthy environment for all our children.”

The National Chief advocated for these positions today at the meeting of the CCME and called for inclusion of First Nations as General Members, which would mean full inclusion in the Council’s work. The National Chief encouraged inclusion of First Nations in the emerging economy for clean energy and adaptation. He also reiterated his call for federal legislation to implement the UN Declaration on the Rights of Indigenous Peoples.

In his presentation to the CCME, the National Chief advanced three points:

  • First Nations must be full participants in all meetings of CCME as a means of ensuring their voices are heard in environmental and climate change solutions. Furthermore, the National Chief encouraged “regional tables” between First Nations and provinces and territories to ensure First Nation participation in CCME discussions within the different regions;
  • First Nations’ law must also be accommodated and recognized, in addition to common law and civil law, when dealing with environment and climate change regulation and management as a way to express and share First Nations’ traditional knowledge and responsibilities to safe guard the lands, wildlife, waters, and resources;
  • First Nations must be involved as key players in the emerging economic industry for clean energy, adaptation, and mitigation.

The AFN has created the Advisory Committee on Climate Action and the Environment (ACCAE) and is currently establishing a network of climate coordinators across Canada. The Assembly is also working with First Nations Elders on the development of an Indigenous Knowledge policy that would support federal efforts to better respond to the impacts of climate change and other environment issues.

The Assembly of First Nations is the national organization representing First Nation citizens in Canada.  Follow AFN on Twitter @AFN_Updates.

―30―

For more information, please contact:

Jamie Monastyrski
Press Secretary – National Chief’s Office
613-241-6789 ext. 116
343-540-6179 (cell)
jamiem@afn.ca

Alain Garon
Bilingual Communications Officer
613-241-6789 ext. 382
613-292-0857 (cell)
agaron@afn.ca

Michael Hutchinson
Communications Officer
613-241-6789 ext. 254
613-299-6330 (cell)
mhutchinson@afn.ca
——————–

Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, affirme que les Premières Nations doivent être des membres à part entière du Conseil canadien des ministres de l’environnement

Le 3 novembre 2017

(Vancouver, BC) – Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, appuyé par une délégation composée notamment du Chef régional pour le Manitoba, Kevin Hart, et du Grand Chef du Sommet des Premières Nations, Edward John, a déclaré au Conseil canadien des ministres de l’environnement (CCME) lors de la réunion d’aujourd’hui que les Premières Nations doivent jouer un rôle essentiel dans le choix et la mise en œuvre de solutions visant à réagir aux problèmes liés à l’environnement et au changement climatique qui ont des répercussions sur l’ensemble des Premières Nations.

« Les Premières Nations doivent être des membres à part entière du CCME et contribuer à l’élaboration de stratégies et de programmes liés à l’environnement et au changement climatique, a affirmé le Chef national Perry Bellegarde. La réconciliation passe notamment par le respect du savoir traditionnel de nos aînés et par notre compréhension de ce que sont les terres et les cours d’eau, les animaux et la vie végétale. Nous avons un rôle central à jouer dans l’élaboration des lois visant ce secteur, et nous avons l’obligation de voir à la sauvegarde de nos territoires traditionnels et de notre peuple. Nous avons des connaissances précieuses qui peuvent être utiles à tous dans le maintien d’un environnement sain pour tous nos enfants », a-t-il expliqué.

Le Chef national a défendu ces positions aujourd’hui lors d’une réunion du CCME et à demandé l’inclusion des Premières Nations à titre de membres réguliers, ce qui signifie une intégration complète aux travaux du Conseil. Le Chef national a encouragé l’intégration des Premières Nations à l’économie émergente pour une énergie propre et pour l’adaptation. Il a réitéré son appel à l’adoption d’une loi fédérale de mise en œuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

Dans sa présentation au CCME, le Chef national a fait valoir les trois points ci-dessous :

  • Les Premières Nations doivent être des participants à part entière à toutes les rencontres du CCME pour qu’elles puissent faire entendre leurs voix sur les solutions concernant l’environnement et le changement climatique. En outre, le Chef national a encouragé la tenue de tables régionales entre les Premières Nations et les provinces et territoires afin que les Premières Nations puissent participer aux débats des CCME au sein des différentes régions.
  • Le droit des Premières Nations doit être pris en compte et reconnu, parallèlement à la common law et au droit civil, lorsqu’il est question de la réglementation et de la gestion en matière d’environnement et de changements climatiques, comme une façon d’exprimer et de partager le savoir traditionnel des Premières Nations et leur obligation de veiller à la sauvegarde des terres, des animaux sauvages, des cours d’eau et des ressources.
  • Les Premières Nations doivent jouer un rôle clé dans l’économie émergente pour une énergie propre, ainsi que pour l’adaptation et l’atténuation.

L’APN a créé le Comité consultatif sur le changement climatique et l’environnement (CCCCE) et elle est en voie d’établir un réseau de coordonnateurs du changement climatique à l’échelle du pays. De plus, l’Assemblée collabore avec les aînés des Premières Nations à l’élaboration de lignes directrices sur le savoir autochtone qui pourraient aider le gouvernement fédéral dans le déploiement de ses efforts en vue de mieux réagir aux conséquences du changement climatique et des autres problèmes liés à l’environnement.

L’Assemblée des Premières Nations est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

―30―

Renseignements :

Jamie Monastyrski
Attaché de presse – Bureau du Chef national
613 241-6789, poste 116
343 540-6179 (cellulaire)
jamiem@afn.ca

Alain Garon
Agent de communications bilingue
613 241-6789, poste 382
613 292-0857 (cellulaire)
agaron@afn.ca

Michael Hutchinson
Agent de communications
613 241-6789, poste 254
613 299-6330 (cellulaire)
mhutchinson@afn.ca

NT5

Send To Friend Email Print Story

Comments are closed.

NationTalk Partners & Sponsors Learn More