New video offers unique look inside FNIGC’s data collection work in First Nations communities

by pmnationtalk on March 7, 2016992 Views

fnigc_logo_2015

March 7, 2016 — The latest video from the First Nations Information Governance Centre (FNIGC) explores the organization’s innovative approach to First Nations data-gathering, and looks at how this data supports programs and planning for First Nations people and the communities they live in.

FNIGC: Data by First Nations for First Nations is a new eight-minute video (available in English and French at FNIGC.ca) that portrays a day in the life of Jamie Lee Gehue, a local Fieldworker as she conducts surveys in her home community of Sipekne’katik (Shubenacadie) First Nation in Nova Scotia.

Jamie Lee is just one of hundreds of First Nations people who play key roles helping FNIGC and its Regional Partners carry out their important data-collection initiatives which includes the First Nations Regional Early Childhood, Education and Employment Survey (FNREEES), the First Nations Regional Health Survey (FNRHS), and an forthcoming survey that will focus on First Nations labour and employment.



For 20 years FNIGC has been collecting data in First Nations communities using an approach built on an inherent respect for data sovereignty as embodied by the First Nations principles of OCAP®.

It’s this respectful, one-on-one approach to data collection that is at the core of FNIGC’s survey work in First Nations communities, and it has helped to set it apart as the premier source of information about First Nations people living on 634 reserve and northern communities across Canada.

FNIGC: Data by First Nations for First Nations also includes interviews with FNIGC’s Regional Partners from the Union of Nova Scotia Indians, Mindy Denny and Gerald Gloade, who lead its survey work in Nova Scotia, Prince Edward Island, and Newfoundland, as well as Elizabeth Paul, Health Director for Millbrook First Nation, who speaks to the many practical uses of FNIGC data in First Nations communities.

“It’s really rewarding to see how they’re using this data to make a difference” Mr. Gloade says in the video “It’s more than just a report that sits on a bookshelf. It actually means something.”

For two decades data from the FNRHS has been used to support policy, planning and critical programs in First Nations communities such as: the Aboriginal Diabetes Initiative, Aboriginal Head Start Program On Reserve and the Home and Community Care Program, to name a few.

“To the people, what matters is the result of the work that we do” says Ms. Denny. “If it’s going to empower them or help provide them with better services, programs or access, that’s what matters. And I think at the end of the day that’s exactly what we’re doing.”

An incorporated non-profit operating with a special mandate from the Assembly of First Nations’ Chiefs in Assembly, FNIGC is committed to improving the health and well-being of First Nations people living in 634 communities across the country.

FNIGC: Data by First Nations for First Nations is available now at www.FNIGC.ca.

-30 –

For more information about this video or FNIGC, visit FNIGC.ca, or contact info@fnigc.ca

Media requests: Brad Mackay @ 613-314-2575

fnigc_tw @fnigc fnigc_fb facebook.com/FNIGC fnigc_yt youtube.com/FNIGC

————————————————-

Une nouvelle vidéo offre un aperçu unique du travail de collecte de données du CGIPN dans les communautés des Premières Nations

7 mars 2016 — La plus récente vidéo réalisée par le Centre de gouvernance de l’information des Premières Nations (CGIPN) présente son approche novatrice de la collecte de données dans les communautés des Premières Nations ainsi que le rôle de ces données dans l’élaboration des programmes et la planification pour les membres des Premières Nations.

Le CGIPN : Données par les Premières Nations et pour les Premières Nations est une toute nouvelle vidéo de huit minutes (disponible en anglais et en français à FNIGC.ca) qui raconte une journée dans la vie de Jamie Lee Gehue, une travailleuse sur le terrain locale, pendant qu’elle administre des questionnaires dans sa communauté, la Première Nation de Sipekne’katik (Shubenacadie), en Nouvelle-Écosse.

Jamie Lee fait partie des centaines de membres des Premières Nations qui jouent un rôle déterminant en aidant le CGIPN et ses partenaires régionaux à mener à bien ses initiatives de collecte de données, dont l’Enquête régionale sur la petite enfance, l’éducation et l’emploi chez les Premières Nations (EREEEPN), l’Enquête régionale sur la santé des Premières Nations (ERSPN) et, bientôt, l’Enquête sur le travail et l’emploi chez les Premières Nations.



Depuis 1998, le CGIPN recueille des données dans les communautés des Premières Nations dans un esprit de respect pour la souveraineté des données, tel que l’illustrent les principes de PCAP® des Premières Nations.

Cette approche respectueuse et individualisée de la collecte de données explique le succès du travail d’enquête qu’effectue le CGIPN dans les communautés des Premières Nations. C’est également ce qui a permis au CGIPN de se distinguer comme source privilégiée d’information sur les Premières Nations qui vivent dans les 634 réserves et collectivités nordiques au Canada.

La nouvelle vidéo comprend aussi des entrevues avec les partenaires régionaux du CGIPN, Mindy Denny et Gerald Gloade (de l’union des Indiens de la Nouvelle-Écosse), qui dirigent ses travaux d’enquête en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve, et Elizabeth Paul, directrice de la Santé dans la Première Nation de Millbrook, qui explique les nombreuses façons concrètes d’utiliser les données du CGIPN dans les communautés des Premières Nations.

« C’est vraiment très gratifiant de voir comment ils utilisent les données pour faire une différence », affirme M. Gloade. « Ça n’a rien à voir avec un rapport qu’on tablette; ça veut vraiment dire quelque chose. »

Depuis près de 20 ans, les données de l’ERSPN sont utilisées pour appuyer les politiques, la planification et les programmes cruciaux dans les communautés des Premières Nations, tels que l’Initiative sur le diabète chez les Autochtones, le Programme d’aide préscolaire aux Autochtones dans les réserves, et le Programme de soins à domicile et en milieu communautaire, pour n’en nommer que quelques uns.

« Ce qui compte pour les gens, ce sont les résultats du travail que nous accomplissons », indique Mme Denny. « Si cela renforce leurs capacités ou nous permet de leur fournir de meilleurs services, de meilleurs programmes ou un meilleur accès, c’est ce qui compte. Et je crois que c’est exactement ce que nous faisons finalement. »

Société à but non lucratif spécialement mandatée par les Chefs en assemblée de l’Assemblée des Premières Nations (résolution no 48, décembre 2009), le CGIPN est engagé envers l’amélioration de la santé et du bien-être des membres des Premières Nations vivant dans les 634 communautés au Canada.

Le CGIPN : Données par les Premières Nations et pour les Premières Nations est disponible en anglais et en français à www.FNIGC.ca.

-30 –

Pour plus d’information sur le CGIPN, veuillez visiter FNIGC.ca ou écrire à info@fnigc.ca

Pour toute demande des médias, veuillez communiquer avec Brad Mackay @ 613-314-2575

fnigc_tw @fnigc fnigc_fb facebook.com/FNIGC fnigc_yt youtube.com/FNIGC

Send To Friend Email Print Story

Comments are closed.

NationTalk Partners & Sponsors Learn More