Director of Indigenous Affairs and Decolonization

Director of Indigenous Affairs and Decolonization

Job Information
Author pmnationtalk
Date July 20, 2021
Type Full Time
Company National Gallery of Canada
Location Ottawa, ON
Category Art / Media / Design and Administration
Client Leaders International
Contact Information
Apply Now!

Director of Indigenous Affairs and Decolonization

The Organization

The National Gallery of Canada – located in Ottawa on unceded Algonquin and Anishinaabe territory – showcases, preserves, studies, and shares works in a multitude of mediums, including photography, sculpture, painting, installation, and the decorative arts.

Housed in one of Canada’s most iconic public buildings, the Gallery is among the world’s most respected art institutions. It is home to more than 75,000 works of art, along with an extensive library and archival holdings. With a mandate to share the visual arts with Canadians, the Gallery works with artists and arts organizations across the country and globally to share their collective stories through art. As part of its ongoing evolution – and in response to the changing expectations of museum goers – the Gallery recently renewed its entire narrative on Indigenous and Canadian art, sharing a new and compelling story of artistic production in Canada, from time immemorial.

While remaining committed to core values that include outreach and the sharing of knowledge, the National Gallery remains ever-alert to new ways of connecting with audiences, while showcasing the importance of art to the human condition — now and for generations to come. Initiatives with foundations of reciprocity and re-creation embody this new approach.

Purpose
We nurture interconnection across time and place.

Vision
We envision a future in which art has the power to build bridges, deepen relationships, and advance a more equitable society.

Mission
Through the visual arts, we create dynamic experiences that open hearts and minds and allow for new ways of seeing ourselves, each other, and our diverse histories.

The Road Ahead

A coming together of heart and mind, old and new, and the mundane and sublime is a dream within reach, led by a commitment to genuine healing and interconnection driven by art experiences. It will take patience and perseverance, empathy and understanding, and trial and error – but the Gallery is sufficiently prepared to begin a new leg of its reconciliation journey.

Centring Indigenous Ways of Knowing and Being

The Gallery is committed to embedding Indigenous ways of knowing throughout the organization while deepening its relationships with Indigenous communities. With an emphasis on healing and reconciliation, the new Gallery approach is to anchor the present and future with traditional protocols and knowledges of Indigenous Elders and ancestors. The Gallery will actively work towards building a more sustainable relationship with the environment. Moreover, through partnerships and consultation with Indigenous leaders, the Gallery will reform its presence as a colonial institution and is committed to honouring the land upon which it is located by establishing stronger bonds with Algonquin and Anishinaabe communities. Here, the Gallery will build bridges and actively invite others to join on an enduring and collective journey.

The Gallery is re-examining its collection and programming through an Indigenous lens and is making all Gallery experiences welcoming to Indigenous communities. Based on an equitable agreement, the Gallery is developing a formal Indigenous Advisory Committee and collaborating with Indigenous leaders from its host nations. To deepen its understanding of these relationships and by inspiring staff and visitors to do the same, the Gallery will create plans and pilot programs that honour and incorporate Indigenous ways of knowing and being across the organization. Not only will this aid in the Gallery’s commitment to reconciliation, but it will help inform an internal cultural overhaul and develop frameworks that create a respectful and inclusive work environment and practices. From transformative acquisition policies to an embracing of anti-racist and anti-oppression lenses, the National Gallery of Canada is working tirelessly to nurture interconnection across time and place in culturally appropriate and meaningful ways.

The Opportunity

The Director, Indigenous Affairs and Decolonization (the Director), will lead the Gallery in its journey to Centre Indigenous Ways of Knowing and Being by increasing the organization’s capacity to engage with First Nations, Métis and Inuit communities in a positive and sustainable way.

The Director takes a lead role in the Gallery’s efforts to ensure the collections, exhibitions, education, and programs are respectful of, and accessible to, Indigenous communities and are influenced by Indigenous knowledge and practice. The Director, in concert with the Gallery Director and CEO, will aid in decolonizing practices at the Gallery and liaise with Indigenous communities, Provincial and Federal agencies, and key stakeholders and contributors to operationalize new projects in conjunction with the Gallery’s mandate.

Furthermore, the Director will collaborate and support the entire organization to grow its Indigenous employee base and become an anti-racist organization, creating a sense of cultural safety for all current Indigenous staff. The Director will (re)establish reciprocity with art by using an intersectional lens and their experience to provide an engaging, welcoming, and safe space for Indigenous employees, artists, and their communities. These lenses support the embracing of multiple perspectives and are crucial to the Gallery’s ability to move beyond a single narrative towards equity.

Key Responsibilities

Convening and Capacity Building

  • Together with the Gallery Director and CEO, builds and leads the Gallery`s first-ever Indigenous Advisory Council
  • Engages all stakeholders – including but not limited to Indigenous governments and communities, grantees, advisors, and/or donors to identify opportunities for collaboration, gaps in services, and emerging issues
  • Create and advance new opportunities to engage with Indigenous communities across the country and internationally
  • Seeks opportunities to partner and leverage assets and expertise of the National Gallery and external institutions, organizations and individuals; negotiates partnerships and contracts that arise
  • Leads and/or coordinates internal learning and cultural competency activities as needed

Strategy and Planning

  • Supports strategic planning and change management projects
  • Conducts research and stakeholder engagement to appropriately scope and initiates advancing Indigenous ways of knowing and being
  • Reports on progress and bring recommendations to Executive Team, Committees, Board of Directors and other stakeholders as required
  • Participates in the Gallery’s strategic and operational planning
  • Ensures strategic priorities are integrated into the development of annual departmental objectives, and individual work plans

Operationalize “Recreation Project”

  • Works with colleagues in Curatorial, Education, and Exhibitions to establish a go-forward approach to the Gallery`s exciting Recreation Initiative
  • Facilitates a new approach to building a collection that fronts reciprocity and sharing and key values

Leadership and Management

  • Mentors and guides Indigenous and settler colleagues on developments related to Indigenous Ways of Knowing and Being and manages the activities and performance of direct reports
  • Oversees consultant contracts as required; provides clarity around expectations, timelines and deliverables
  • Actively participates in staff meetings, retreats, and internal meetings
  • Represents the Gallery through participation in sector networks related to organizational priorities
  • Maintains updated skills and knowledge within the field of philanthropy, justice & equity work, and systems change

Knowledge, Skills, and Abilities

  • The Director requires the knowledge and skills normally acquired through the completion of a Graduate Degree in Social Sciences, Indigenous Studies or related field
  • Minimum of 7 years of progressive experience in a not-for-profit environment
  • Knowledge of an Indigenous language will be an asset
  • Lived experience and knowledge and familiarity with the diversity of Indigenous experience in Canada and abroad
  • Experience working with settler organizations and applying anti-oppression, decolonization, anti-racism, and feminist theory and practices
  • Understanding of social justice and system change theory and practices
  • Project and/or program management, development, planning and evaluation skills
  • Management experience within a complex, unionized, and multi-disciplinary environment
  • Knowledge of leadership and management principles and practices
  • Ability to lead the development and implementation of programs
  • Ability to orient, educate and train others within the organization
  • Extensive analytical and reasoning skills
  • Fairly constant visual attention to detail

Requires an understanding of:

  • Goals and priorities of the NGC
  • Relationships and engagement protocols with Indigenous communities
  • Provincial and Federal agencies, key stakeholders and contributors
  • Collective agreements, NGC policies and practices
  • Current trends in change management approaches in shifting corporate culture, etc.

Knowledge, Skills, and Abilities

Effort Requirements

Given the significance of the agenda, tasks are varied and require prioritization on a relatively constant basis. This work involves engaging resources from across the Gallery to ensure that the strategy is embedded across the organization

  • Focused attention is required for developing appropriate engagement strategies to support the Gallery’s strategic direction, to analyze project and program successes, and enable change
  • Focused attention is required to ensure that all activities of the department work collectively towards a common set of goals and objectives
  • Tasks are varied, and interruptions are frequent
  • Periods of light physical effort are required, e.g. relatively constant sitting, standing or walking, regular handling of lightweight objects and fairly constant visual attention to detail
  • Some degree of physical skill, coordination and speed is required
  • The Director must shift tasks on a continuous basis; acting as a conduit between the Director and CEO’s office and the development and implementation of a strategy to increase the Gallery’s capacity to engage with Indigenous communities and stakeholders

Creativity and Problem Solving

Sound and strategic decision-making form a large part of the performance of tasks:

  • Requires a systems approach to decision making and problem-solving in collaboration with stakeholders
  • Creativity is required in addressing operational pressures and concerns; operational crises must be efficiently and effectively handled

Asset Management and Responsibility

  • Develops, administers, and manages a departmental budget of approximately $150,000
  • Develops strategic proposals and budget proposals for required resources; both financial and human-related, to all initiatives within the team
  • Manages operations by analyzing, establishing, and evaluating the most effective organizational methods and procedures, in order to ensure the best use of financial and human resources, time and methodology
  • Responsible for all equipment and collateral supporting the activities of the department
  • Responsible for own workstation
  • Leads a team of 2 to 3 direct reports in support of Indigenous initiatives
  • In collaboration with the Director and CEO, increases the capacity of the Gallery to engage with Indigenous communities in a meaningful and sustainable manner
  • Leads the co-creation of the strategy through the development of an Indigenous advisory council
  • Leads the Gallery’s Recreation Project
  • Leads the measurement of outcomes and impacts of programs, practices and services
  • Plans, directs, organizes, implements, monitors, evaluates, and manages all activities and projects within the Indigenous Relations team
  • Planning and coordination activities, including the management of day-to-day operations within the unit to ensure that work is completed in a timely and effective manner, as well as that projects are developed on time and within budget

The work environment has few disagreeable physical working conditions, and job pressures involve dealing with competing concerns; however, there is some control over priorities.

To Apply

For more details or to further explore this important strategic leadership opportunity, please contact:

Laurie Sterritt • Partner Joy Beshie • Consultant
Leaders International Leaders International
880-609 Granville Street 1 Rideau St. Suite 700
Vancouver, British Columbia Ottawa, Ontario
Telephone : 778-838-4569 Telephone : 613-296-2315
[email protected] [email protected]

To apply, please submit a PDF Cover Letter and Resume directly to Leaders International outlining your interest, qualifications, and experience. Preference will be given to candidates who self-identify as Indigenous. Only shortlisted candidates will be contacted.

Leaders International specializes in the recruitment of Board of Directors, leadership succession and executive level positions. Our global network, Penrhyn International, is a world leader in the executive recruitment industry, with more than 47 offices in over 25 countries on 5 continents.


 

Directeur des affaires autochtones et de la décolonisation

L’organisation

Situé à Ottawa sur le territoire non cédé de la Nation algonquine anishinaabe, le Musée des beaux-arts du Canada présente, conserve, étudie et fait connaître des œuvres dans une multitude de techniques artistiques, dont la photographie, la sculpture, la peinture, l’installation et les arts décoratifs.

Installé dans l’un des édifices publics les plus emblématiques du Canada, le Musée est l’une des institutions artistiques les plus respectées au monde. Il abrite plus de 75 000 œuvres d’art, ainsi qu’une vaste bibliothèque et des fonds d’archives. Ayant pour mandat de faire connaître les arts visuels aux Canadiens et Canadiennes, le Musée travaille avec des artistes et des organismes artistiques de partout au pays et à l’échelle mondiale pour que ceux-ci racontent leurs histoires collectives par l’intermédiaire de l’art. Dans le cadre de son évolution continue – et en réponse aux attentes évolutives du public – le Musée a récemment renouvelé l’intégralité de son récit sur l’art autochtone et canadien, afin de raconter une nouvelle histoire fascinante de la production artistique au Canada, depuis ses débuts.

Tout en conservant ses valeurs fondamentales, notamment le rayonnement et la diffusion du savoir, le Musée des beaux-arts du Canada est toujours à la recherche de nouveaux vecteurs d’interaction avec ses différents publics, toujours dans le but de faire valoir l’importance de l’art dans la condition humaine, à présent et pour les générations à venir. Les initiatives fondées sur la réciprocité et la recréation incarnent cette nouvelle approche.

Raison d’être

Nous favorisons les interrelations dans le temps et l’espace.

Vision

Nous envisageons un avenir dans lequel l’art a le pouvoir de construire des ponts, d’approfondir les relations et de favoriser l’avènement d’une société plus équitable.

Mission

  • travers les arts visuels, nous concevons des expériences dynamiques qui ouvrent le cœur et l’esprit et changent le regard que nous portons sur nous-mêmes, sur les autres et sur nos histoires respectives.

Le chemin à parcourir

Le chemin à parcourir passe par un apaisement et une interaction authentiques guidés par l’expérience de l’art. Une rencontre du cœur et de l’esprit, de l’ancien et du nouveau, du commun et du sublime est un rêve à portée de main. Il faudra patience et persévérance, empathie et compréhension, essais et erreurs, mais nous avons l’esprit d’engagement nécessaire pour entreprendre réellement cette nouvelle étape dans l’aventure du Musée des beaux-arts du Canada.

Placer les façons d’être et les formes de savoir des Autochtones au cœur de nos actions

Le Musée s’engage à intégrer les formes de savoir des Autochtones à l’échelle de l’organisation tout en approfondissant ses relations avec les communautés autochtones. En mettant l’accent sur la guérison et la réconciliation, la nouvelle approche du Musée consiste à ancrer le présent et l’avenir avec les protocoles et les connaissances traditionnels des Aînés et des ancêtres autochtones. Le Musée travaillera activement

  • l’établissement d’une relation plus durable avec l’environnement. De plus, grâce à des partenariats et
  • des consultations avec les dirigeants autochtones, le Musée réformera sa présence en tant qu’institution coloniale et s’engage à honorer les terres sur lesquelles il est situé en établissant des liens plus solides avec les communautés algonquines et anishinaabes. Ici, le Musée construira des ponts et invitera activement d’autres personnes à participer elles aussi à ce cheminement collectif durable.

Le Musée réexamine sa collection et sa programmation sous l’angle autochtone et rend toutes les expériences du Musée accueillantes pour les communautés autochtones. Ayant comme fondement une entente équitable, le Musée met sur pied un comité consultatif autochtone officiel et collabore avec les dirigeants autochtones de ses pays hôtes. Afin d’approfondir sa compréhension de ces relations et en inspirant le personnel et les visiteurs à faire de même, le Musée créera des plans et des programmes pilotes qui honorent et intègrent les façons autochtones de savoir et d’être à l’échelle de l’organisation. Cela contribuera à l’engagement du Musée à l’égard de la réconciliation en plus d’orienter une réforme culturelle interne et d’élaborer des cadres qui créent un environnement et des pratiques de travail respectueux et inclusifs. Qu’il s’agisse de politiques d’acquisition transformatrices ou d’adoption de perspectives antiracistes et anti-oppression, le Musée des beaux-arts du Canada travaille sans relâche pour favoriser l’interconnexion à travers le temps et l’espace de manière significative et adaptée sur le plan culturel.

Le poste

Le directeur, Affaires autochtones et décolonisation (le directeur), dirigera le Musée dans son chemin vers l’intégration des façons d’être et des formes de savoir des Autochtones en augmentant de manière positive et durable la capacité de l’organisation à mobiliser les communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits.

Le directeur assume un rôle de premier plan relativement aux efforts du Musée visant à s’assurer que ses collections, expositions, activités d’apprentissage et programmes respectent les communautés autochtones et sont accessibles à celles-ci, et qu’ils reposent sur les connaissances et les pratiques autochtones. De concert avec le directeur et le chef de la direction du Musée, le directeur contribuera au processus de décolonisation des pratiques du Musée et assurera la liaison avec les communautés autochtones, les organismes provinciaux et fédéraux, ainsi qu’avec les principaux intervenants et collaborateurs pour concrétiser de nouveaux projets dans le cadre du mandat du Musée.

De plus, le directeur collaborera avec l’ensemble de l’organisation en offrant son appui pour augmenter le nombre d’employés autochtones en vue de devenir une organisation antiraciste, créant ainsi un sentiment de sécurité culturelle pour tout le personnel autochtone actuel.

Le directeur (r)établira la réciprocité avec l’art en utilisant une perspective intersectionnelle et son expérience pour offrir aux employés, aux artistes et à leurs communautés autochtones un espace attrayant, accueillant et sécuritaire. Cette perspective, qui favorise l’adoption de visions multiples, est essentielle pour que le Musée puisse aller au-delà d’un seul discours narratif en matière d’équité.

Principales responsabilités

Convocation et renforcement des capacités

  • En collaboration avec le directeur et chef de la direction du Musée, créer et diriger le tout premier Conseil consultatif autochtone du Musée.
  • Mobiliser tous les intervenants, notamment les gouvernements et les communautés autochtones, les bénéficiaires de subventions, les conseillers et les collaborateurs, afin de repérer les possibilités de collaboration, les lacunes liées aux services et les nouveaux enjeux.
  • Créer et promouvoir de nouvelles occasions de mobilisation des communautés autochtones partout au pays et à l’étranger.
  • Repérer des occasions de partenariat et de mise à profit des atouts et de l’expertise du Musée des beaux-arts du Canada et d’institutions, d’organisations et de particuliers externes ; négocier les partenariats et les contrats.
  • Diriger et coordonner les activités internes d’apprentissage et de compétences culturelles, au besoin.

Stratégie et planification

  • Offrir son soutien pour les projets de planification stratégique et de gestion du changement.
  • Mener des activités de recherche et de mobilisation des intervenants afin d’élargir la portée et d’entamer l’avancement des façons d’être et des formes de savoir des Autochtones.
  • Rendre compte des progrès réalisés et faire des recommandations à l’équipe de direction, aux comités, au conseil d’administration et aux autres intervenants, au besoin.
  • Participer à la planification stratégique et opérationnelle du Musée.
  • Veiller à ce que les priorités stratégiques soient prises en compte lors de l’élaboration des objectifs annuels du service et des plans de travail individuels.

Concrétiser le « projet récréatif »

  • Collaborer avec des collègues de la conservation, des activités d’apprentissage et des expositions afin d’établir une approche prospective pour le projet récréatif stimulant du Musée.
  • Faciliter une nouvelle approche pour créer une collection favorisant la réciprocité, le partage et les valeurs clés.

Leadership et gestion

  • Encadrer et guider les collègues autochtones et non autochtones quant aux nouveautés en matière d’intégration des façons d’être et des formes de savoir des Autochtones ; gérer les activités et le rendement des subordonnés directs.
  • Superviser les contrats de consultants, au besoin ; donner des précisions sur les attentes, les échéanciers et les produits livrables.
  • Participer activement aux réunions du personnel, aux retraites et aux réunions internes.
  • Représenter le Musée dans les réseaux sectoriels liés aux priorités organisationnelles.
  • Maintenir à jour ses compétences et connaissances en matière de philanthropie, de justice, d’équité et de changement des systèmes.

Connaissances, compétences et aptitudes

  • Le directeur doit avoir des connaissances et des compétences normalement acquises dans le cadre de l’obtention d’un diplôme d’études supérieures en sciences sociales, en études autochtones ou dans un domaine connexe.
  • Minimum de 7 ans d’expérience progressive dans un environnement sans but lucratif.
  • La connaissance d’une langue autochtone est un atout.
  • Expérience vécue de la diversité de l’expérience autochtone au Canada et à l’étranger – connaissances et familiarité à cet égard.
  • Expérience de travail auprès d’organisations non autochtones et application de la théorie et des pratiques suivantes : anti-oppression, décolonisation, antiracisme et féminisme.
  • Compréhension de la justice sociale et de la théorie et des pratiques du changement de systèmes.
  • Compétences en gestion, élaboration, planification et évaluation de projets ou de programmes.
  • Expérience de gestion dans un environnement complexe, syndiqué et multidisciplinaire.
  • Connaissance des principes et des pratiques de leadership et de gestion.
  • Capacité de diriger l’élaboration et la mise en œuvre des programmes.
  • Capacité d’orienter, d’éduquer et de former d’autres personnes au sein de l’organisation.
  • Compétences poussées d’analyse et de raisonnement.
  • Attention visuelle assez constante aux détails.

Nécessite la compréhension de ce qui suit :

  • Objectifs et priorités du MBAC.
  • Relations avec les communautés autochtones et protocoles de mobilisation de celles-ci.
  • Organismes provinciaux et fédéraux, intervenants clés et collaborateurs.
  • Conventions collectives, politiques et pratiques du MBAC.
  • Tendances actuelles des approches de gestion du changement dans l’évolution de la culture d’entreprise, etc.

Connaissances, compétences et aptitudes

Exigences en matière d’effort :

  • Compte tenu de l’importance du poste, les tâches sont variées et nécessitent une hiérarchisation relativement constante. Ce travail implique la mobilisation de ressources de l’ensemble du Musée pour s’assurer que la stratégie est intégrée à l’échelle de l’organisation.
  • Une attention particulière est requise pour élaborer des stratégies de mobilisation pertinentes afin d’appuyer l’orientation stratégique du Musée, d’analyser la réussite des projets et des programmes et de permettre que s’effectue le changement.
  • Une attention particulière est requise pour s’assurer que toutes les activités du service sont collectivement orientées vers l’atteinte d’objectifs communs.
  • Les tâches sont variées et les interruptions sont fréquentes.
  • Des périodes d’effort physique léger sont nécessaires, par exemple une position assise, debout ou une marche relativement constante, la manipulation régulière d’objets légers et une attention visuelle assez constante aux détails.
  • Un certain degré d’habileté physique, de coordination et de vitesse est requis.
  • Le directeur doit continuellement passer à une autre de tâche, servir d’intermédiaire entre le bureau du directeur et du chef de la direction, et contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une stratégie visant à accroître la capacité du Musée à mobiliser les communautés et les intervenants autochtones.

Créativité et résolution de problèmes

  • Une prise de décision saine et stratégique fait partie intégrante de l’exécution des tâches :
  • Doit avoir recours à une approche systémique pour la prise de décisions et la résolution de problèmes, et ce, en collaboration avec les intervenants.
  • La créativité est nécessaire pour répondre aux pressions et aux préoccupations opérationnelles ; les crises opérationnelles doivent être gérées efficacement.

Gestion et responsabilités budgétaires

  • Établir, administrer et gérer un budget d’environ 150 000 $.
  • Élaborer des propositions stratégiques et budgétaires pour les ressources financières et humaines requises, relativement à toutes les initiatives au sein de l’équipe.
  • Gérer les opérations en analysant, en établissant et en évaluant les méthodes et procédures organisationnelles les plus efficaces, afin d’assurer la meilleure utilisation des ressources financières et humaines, du temps et de la méthodologie.
  • Responsable de tout l’équipement et des garanties contribuant aux activités du service.
  • Responsable de son propre poste de travail.
  • Diriger une équipe de 2 ou 3 subordonnés directs contribuant aux initiatives autochtones.
  • En collaboration avec le directeur et chef de la direction, accroître la capacité du Musée à mobiliser les communautés autochtones de manière importante et durable.
  • Diriger l’élaboration conjointe de la stratégie par le biais de la création d’un conseil consultatif autochtone.
  • Diriger le projet récréatif du Musée.
  • Diriger la mesure des résultats et des répercussions des programmes, des pratiques et des services.
  • Planifier, diriger, organiser, mettre en œuvre, surveiller, évaluer et gérer toutes les activités et tous les projets de l’équipe des relations avec les Autochtones.
  • Mener des activités de planification et de coordination, y compris la gestion des opérations quotidiennes au sein du service pour s’assurer que le travail est terminé en temps opportun et de manière efficace, et que les projets sont élaborés à temps et dans les limites du budget.

Pour postuler

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour explorer davantage cette importante possibilité de leadership stratégique, veuillez communiquer avec :

Laurie Sterritt • Associée Joy Beshie • Consultante
Leaders International Leaders International
880-609 Granville Street 1 Rideau St. Suite 700
Vancouver, (Colombie-Britannique) Ottawa, (Ontario)
Téléphone : 778-838-4569 Téléphone : 613-296-2315
[email protected] [email protected]

Pour postuler, veuillez soumettre une lettre d’accompagnement et un CV directement à Leaders International décrivant votre intérêt, vos qualifications et votre expérience. La préférence sera accordée aux candidats qui s’identifient comme Autochtones. Seuls les candidats présélectionnés seront contactés.

L’environnement de travail comporte certaines conditions de travail physiques désagréables et certaines pressions sont liées à l’emploi, notamment le fait de faire face à des préoccupations concurrentes. Il est cependant possible d’exercer un certain contrôle sur les priorités.

Leaders International se spécialise dans le recrutement d’administrateurs, de dirigeants de la relève et de cadres supérieurs. Notre réseau mondial, Penrhyn International, est un chef de file du recrutement de cadres, et il compte plus de 47 bureaux dans au-delà de 25 pays répartis sur 5 continents.

Send To Friend Email Print Story

NationTalk Partners & Sponsors Learn More

CLOSE
CLOSE