Report offers baseline to measure improvements in cancer control for Métis in Canada

Report offers baseline to measure improvements in cancer control for Métis in Canada

by ahnationtalk on September 9, 20141939 Views

cpacancer_logo

Report offers baseline to measure improvements in cancer control for Métis in Canada

9 September 2014 (Toronto) – A new report measuring baseline data for cancer control in the Métis population in Canada shows patients, their families and caregivers face common issues in cancer care, including challenges in access to care for rural and remote communities in relation to treatment centres; financial burden; lack of trust and confidence in the cancer care system; the need for emotional support for the patient and their family; and the need for preventative health and cancer awareness education at the community level.

“In order to reduce the overall burden of cancer amongst Canada’s Métis population, we first need to understand what the cancer landscape looks like: where the greatest risk factors are, how we can mitigate them, and where we can improve the experience for cancer patients, their caregivers and their families,” said Pam Tobin, Director, Strategy Implementation, First Nations, Inuit and Métis Cancer Control at the Canadian Partnership Against Cancer.

Métis Cancer Control in Canada Baseline Report shares the voices of Métis patients and their families speaking about their experiences of participating in screening, receiving a diagnosis, and navigating the cancer system. It also looks at the burden of cancer amongst the Métis population and provides examples of promising practices to improve the cancer journey.

In addition to highlighting the financial hardships faced by patients and caregivers traveling from remote or isolated communities to receive cancer screening or care, the report found that Métis patients could benefit from a greater blend of western and traditional approaches to cancer management.    

Specific data for the Métis population is difficult to obtain, largely because patients are not identified as Métis within the health system. Focus groups held with Métis patients and their families in Ontario, British Columbia and Alberta provided inputs to help understand the Métis cancer experience.

The report spotlights some promising paths forward, including greater use of telehealth to keep patients in their home communities; mining health insurance client registries for data specific to the Métis community; greater use of mobile screening programs, which have seen success in breast cancer detection; employing Aboriginal patient navigation liaisons, which can help bridge the divide between western and traditional care; and improving discharge planning.

In March, with partners from across First Nations, Inuit and Métis organizations and the health sector, the Canadian Partnership Against Cancer launched a $10.2 million, 3.5 year initiative to improve the quality of the cancer journey for First Nations, Inuit and Métis people residing in remote and isolated communities in the Yukon, the Northwest Territories, British Columbia, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Québec, New Brunswick, and Newfoundland and Labrador. This report offers a baseline of data to measure progress and improvement.

-30-

For more information please contact:
Karen Palmer
(416) 915-9222 ext. 5884
(647) 388-9647
[email protected]

About the Canadian Partnership Against Cancer
The Canadian Partnership Against Cancer works with Canada’s cancer community to reduce the burden of cancer on Canadians. Grounded in and informed by the experiences of those affected by cancer, the organization works with partners to support multi-jurisdictional uptake of evidence that will help to optimize cancer control planning and drive improvements in quality of practice across Canada. Through sustained effort and a focus on the cancer continuum, the organization supports the work of the collective cancer community in achieving long-term population outcomes: reduced incidence of cancer, less likelihood of Canadians dying from cancer, and an enhanced quality of life of those affected by cancer.

——————————————-

Le rapport offre une référence pour mesurer les améliorations dans le domaine de la lutte contre le cancer chez les Métis au Canada

9 septembre 2014 (Toronto) – Un nouveau rapport mesurant des données de référence concernant la lutte contre le cancer dans la population métisse au Canada montre que les patients, leurs familles et les soignants sont confrontés à des problèmes communs dans le traitement du cancer, y compris des défis relativement à l’accès aux soins pour les communautés rurales et éloignées par rapport aux centres de traitement; la charge financière; le manque de confiance envers le système de soins contre le cancer; la nécessité d’un soutien psychologique pour le patient et sa famille; et la nécessité pour l’éducation en matière de santé préventive et de sensibilisation au cancer au sein de la communauté.

« Afin de réduire le fardeau global du cancer au sein de la population métisse du Canada, nous devons d’abord comprendre à quoi ressemble l’expérience du cancer : comprendre quels sont les plus grands facteurs de risque, comment nous pouvons les atténuer, et comment nous pouvons améliorer l’expérience des patients atteints du cancer, de leurs aidants et de leurs familles », a déclaré Pam Tobin, directrice, mise en œuvre stratégique, lutte contre le cancer pour les Premières nations, les Inuits et les Métis au sein du Partenariat canadien contre le cancer.

Le Rapport de référence sur la lutte contre le cancer chez les Métis canadiens partage l’opinion des patients métis et de leurs familles qui parlent de leurs expériences quant à leur participation au dépistage, à leur réception d’un diagnostic, et à leur parcours dans le système de lutte contre le cancer. Il se penche également sur le fardeau du cancer au sein de la population métisse et fournit des exemples de pratiques prometteuses pouvant améliorer l’expérience globale du cancer.

En plus de souligner les difficultés financières rencontrées par les patients et les soignants voyageant entre les collectivités éloignées ou isolées afin de bénéficier d’un dépistage du cancer ou de soins contre celui-ci, le rapport révèle que les patients métis pourraient bénéficier d’un plus grand mélange d’approches occidentales et traditionnelles concernant la gestion du cancer.    

Il est plutôt difficile d’obtenir des données spécifiques pour la population métisse, et ce, en grande partie parce que les patients ne sont pas identifiés comme étant Métis dans le système de santé. Les groupes de discussion tenus avec les patients métis et leurs familles en Ontario, en Colombie-Britannique et en Alberta ont apporté des contributions permettant de comprendre l’expérience du cancer chez les Métis.

Le rapport met en lumière quelques nouvelles pistes prometteuses, notamment une utilisation plus importante de la télésanté pour permettre aux patients de demeurer dans leurs collectivités d’origine; l’étude des registres d’assurance-maladie des clients pour obtenir des données spécifiques à la communauté métisse; une plus grande utilisation des programmes de dépistage mobiles, qui ont été couronnés de succès dans la détection du cancer du sein; l’emploi d’intervenants pivots accompagnant les patients autochtones, qui peuvent aider à combler le fossé entre les soins occidentaux et traditionnels; et une amélioration de la planification des congés.

En mars, avec des partenaires de l’ensemble des Premières nations, des Inuits et des Métis ainsi que le secteur de la santé, le Partenariat canadien contre le cancer a lancé une initiative de 10,2 millions de dollars sur 3 ans et demi visant à améliorer la qualité du périple du cancer pour les Premières nations, les Inuits et les Métis résidant dans des collectivités éloignées et isolées au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest, en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba, au Québec, au Nouveau-Brunswick et à Terre-Neuve-et-Labrador. Ce rapport offre des données de référence permettant de mesurer les progrès et les améliorations.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec :
Tommi Laulajainen
Director, Communications and Outreach
Phone: 416-915-9222 x5741  |  Mobile: 416-409-4501
[email protected]

À propos du Partenariat canadien contre le cancer
Le Partenariat canadien contre le cancer travaille de concert avec la communauté de la lutte contre le cancer au Canada afin de réduire le fardeau de cette maladie sur la population canadienne. Inspiré et éclairé par les expériences des personnes touchées par le cancer, cet organisme œuvre avec des partenaires afin d’appuyer la prise en charge, par les diverses autorités, des données qui permettront d’optimiser la planification de la lutte contre le cancer et de susciter des améliorations sur le plan de la qualité des pratiques dans l’ensemble du pays. Grâce à un effort soutenu et ciblé à l’égard de tous les aspects de la lutte contre le cancer, cet organisme soutient le travail collectif de la communauté élargie de la lutte contre le cancer en produisant des résultats qui auront un effet à long terme sur la population, soit la réduction de l’incidence du cancer, la diminution de la probabilité de décès par cancer dans la population canadienne et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par la maladie.

Send To Friend Email Print Story

Comments are closed.

NationTalk Partners & Sponsors Learn More

CLOSE
CLOSE